Stratégies des entreprises immobilières : savoir définir et anticiper ses besoins

Bien que l’immobilier soit un enjeu majeur pour les entreprises et qu’il représente un cout d’exploitation important, rares sont celles qui anticipent avec brio leurs besoins en la matière ! Amsycom, spécialiste dans l’accompagnement et la conduite de projets d’immobiliers d’entreprise, note que très souvent l’entreprise agit plus en réaction à ses cycles de vie, plutôt qu’au suivi d’une réelle stratégie immobilière. Dès lors la règle est plutôt simple, en période de croissance l’entreprise se déploie, dans le cas contraire c’est les regroupements qui sont au beau fixe. Le danger ? stress, urgence et perte d’argent !

Une vraie stratégie immobilière se construit sur le long terme.

Une stratégie immobilière doit se penser à long terme. Chaque entreprise, quelle que soit sa taille, doit porter une réflexion sur sa stratégie immobilière en fonction de ses spécificités et de ses exigences. Elle devra de toute façon, adapter continuellement cette stratégie aux évolutions de sa réalité.

L’exercice le plus difficile sera alors de combiner les « temps » de l’entreprise et ses projections à 6 ou 12 mois. C’est à dire de prendre en compte le carnet de commandes (temps court) et l’immobilier (temps long/ cycles de 3 à 6 ans).

L’immobilier est trop souvent subit par les entreprises, surtout quand elles n’ont pas envisagé de stratégie de décroissance. Il sera toujours plus compliqué de concilier ou de rompre des engagements immobiliers qui s’inscrivent sur le long terme, avec un revirement de situation sur un plan commercial qui peut arriver subitement.

Très peu d’entreprises sont sensibilisées à ces enjeux sauf certains secteurs comme les « datas centers », les centres commerciaux, les centres logistiques…qui placent leur immobilier au cœur de leur modèle économique.

« Les cycles de vie ont une incidence directe sur l’organisation d’une entreprise et impactent automatiquement à court, moyen et long terme son immobilier. Dès lors, il est préférable d’anticiper plutôt que de subir ! », souligne Stéphane Siwon, directeur du pôle Ingénierie et Stratégie Immobilière chez Amsycom.

La clef du Succès : l’anticipation des besoins et la flexibilité

Plus l’entreprise saura anticiper sa stratégie immobilière, c’est à dire prendre en compte la taille, les fonctions, les usages, les localisations de son actif immobilier (outil de travail ou lieu de production), plus elle sera en mesure de répondre aux enjeux de l’entreprise à moyen et long terme.

Comment faire ?

  • Penser l’aménagement (Workplace) : plus de personnes, moins de surface, plus de confort.
  • Recourir au poste de travail partagé : interne ou externe avec les centres d’affaires.
  • Imaginer des regroupements de sites ou des relocalisations.
  • Prévoir des cessions de sites.
  • Occuper des bâtiments plus vertueux : en terme de consommation et d’énergie (1ère source d’économie).
  • Envisager le télétravail. Penser à des surfaces évolutives: Extension, densification, divisibilité.
  • Consentir des engagements moins contraignants vis à vis de l’immobilier : Exemple engagement de durée moins longue même s’il parait plus onéreux (négociation des baux, il vaut mieux payer plus cher et pouvoir sortir plus tôt)

Comment bien élaborer sa stratégie Immobilière ?

Construire une stratégie immobilière implique de prendre en compte des paramètres économiques (loyers, charges…), marché, juridique (contenu des engagements pris vis à vis par exemple d’un bailleur), financier (cash-flow/ investissement/financement), technique (les process) mais aussi fonctionnels et humains (productivité, appartenance des salariés à l’entreprise, image de marque et accessibilité des espaces de travail).

Il est primordial de comprendre l’entreprise et son activité en :

  • Identifiant les besoins ou les besoins possibles (à moyen et long terme).
  • Auditant les actifs (implantations, occupation, analyse juridique, économique, marché, technique … ).
  • Définissant les objectifs.
  • Modélisant des scénarios et les mettre en œuvre tout ou en partie, suivant l’évolution économique de l’entreprise.

Question principale : louer ou acheter ?

Tout va dépendre des objectifs fixés par l’entreprise et son dirigeant. La location est le mode d’occupation le plus conventionnel et celui qui offre le plus de flexibilité. L’achat peut s’envisager par nécessité, pour des raisons patrimoniales, financières à long terme.

Note :

Article proposé par Amsycom. Site officiel : www.amsycom.com.

Vous aimerez aussi...