Baromètre des stocks de biens anciens à la vente

Le site Site-leader-immobilier.fr édite un baromètre sur l’évolution du volume des stocks de biens anciens disponibles à la vente.

Les mois d’août et de septembre ont visiblement connu une légère baisse du volume des stocks au niveau national (de – 0, 54 %).

Mais la correction des prix et l’allongement du temps moyen pour conclure une transaction se poursuit dans l’ensemble des grandes villes.

Barometre immobilier

Sur la période, en Ile de France, on assiste à une baisse importante de – 3.52 %, se qui laisse à penser que les vendeurs découragés ont préféré  pendant leur vacances suspendre leur mise en vente.

Dans ce même temps, saison estivale oblige, le nombre de mises en vente a évolué dans les régions proches des cotes, avec des hausses pouvant atteindre + 11.02 % en Haute Normandie et + 11,61% en Provence Alpes Cote d’Azur.

Le détail des variations par région

Alsace – 2,23 %

Aquitaine + 0,65 %

Auvergne – 0,64 %

Basse Normandie + 11,02 %

Bourgogne – 3,45 %

Bretagne – 3,74 %

Centre – 1,46 %

Champagne Ardenne -0,26 %

Franche Comté + 1,99 %

Haute Normandie – 0,86 %

Ile de France – 3,52 %

Languedoc Roussillon – 0,38 %

Limousin + 2,51 %

Lorraine – 1,85 %

Midi Pyrénées + 4,38 %

Nord Pas de Calais – 6,60 %

Pays de la Loire – 2,59 %

Picardie – 3,60 %

Poitou Charente + 1,82 %

Provence Alpes Côte d’Azur + 11,61 %

Rhône Alpes – 3,33 %

Cette période annuelle est singulière, attention à ne pas tirer de conclusion trot vite. Dans une conjoncture toujours plus difficile, l’abaissement au niveau national du nombre de biens est normale en cette saison.

Le mois de septembre à été calme après – toute proportion gardée – une activité immobilière des mois de mai à juillet légèrement plus dynamique, principalement due aux nombreuses aides d’état ainsi qu’a la période de taux bancaires particulièrement bas.

L’évolution à 6 mois de l’offres en attente d’une transaction reste positive et les volumes continuent à augmenter ce qui pèse sur les prix.

Pour Marc Borgna : Nous constatons sur notre portail que des agences immobilières de quartier, proposent actuellement plusieurs centaines de bien, un certain nombre de maisons et d’appartements ont subit des baisses de prix importantes, pour les investisseurs habitués, il devient possible de dénicher de très bonnes affaires.

Le gouvernement mise sur une détérioration de l’activité économique jusqu’à la fin 2010. Dans ces conditions, il y à de fortes chances que le marché de l’immobilier continue à se dégrader et l’offre de biens disponibles à s’étoffer.

Notes :

Le calcul du baromètre immobilier est effectué sur une base de 476 agences types réparties sur toute les régions de France par comptage de 5 agences par département et diffusant la totalité de leurs biens sur le portail Site Leader Immobilier.

Vous aimerez aussi...