Crédit immobilier : quelques conseils

Il est parfois difficile de s’y retrouver parmi le large choix de formules de crédits immobiliers. Et il peut être utile de garder à l’esprit certains points importants de la législation et de la protection du consommateur.

Comme pour le crédit à la consommation, la publicité qui porte sur un crédit immobilier doit comporter un certain nombre de mentions légales :

– L’identité du prêteur
– La nature et l’objet du prêt
– La durée de l’opération proposée
– Le coût total et le TEG (taux effectif global)


Quelques rappels

Le crédit immobilier peut revêtir différentes formes : il peut être à court ou à long terme, amortissable, « in fine », il peut également résulter d’un emboîtement de plusieurs prêts.

  • Les prêts immobiliers à taux fixe ont une mensualité constante, pendant toute la durée du prêt, sans variation du taux d’intérêts.
  • Les prêts immobiliers à taux variable ou révisable ont leur mensualité ou leur durée qui varie, ou bien les deux, et ce, en fonction des variations du taux directeur. Les variations des taux sont fonction des variations de l’index EURIBOR (6 mois, 1 an…). A noter qu’il existe différents types de prêts immobiliers variables …
  • Enfin il est aussi possible de citer les prêts immobiliers mixtes, combinant crédits à taux fixes et crédits à taux variables.

L’offre préalable de crédit immobilier

L’offre préalable de crédit immobilier présente une double particularité :

  • Elle est valable un mois à partir de sa date d’émission.
  • Elle ne peut être acceptée avant un délai de 10 jours qui est rappelé « délai de réflexion » et qui permet au futur souscripteur de bien mesurer son engagement.

L’offre de prêt immobilier ne devient effective que si la transaction immobilière se réalise. Le contrat principal est donc le contrat de vente du bien immobilier.

Remarques / Conseils

Une acquisition immobilière est un projet qui peut être lourd financièrement.

– N’hésitez pas à comparer toutes les offres de crédit immobilier avant de vous engager. Le TEG est un indice important dans ce cadre : les frais de dossier, l’assurance, les intérêts et la commission sont autant de critères qu’il est nécessaire de comparer avant de s’engager.

– Il n’est pas inutile de bien juger les différents aspects de son projet et de penser à se laisser une certaine marge de manœuvre en cas de besoin (si votre engagement est trop important pour vos revenus ou si un accident de la vie survient).

Vous aimerez aussi...