Google peut-il tuer un site comme Seloger.com ?

Google immobilier La question peut paraître assez frontale. Mais c’est en tout cas le sens du débat lancé par Olivier Duffez (spécialiste reconnu dans le domaine du référencement de sites) dans un article publié sur son site Web Rank Info.

Rechercher son bien immobilier sur Google Maps

Comme le fait remarquer Olivier Duffez sur son site (*), Andrew Foster (Product Manager chez Google) a récemment détaillé sur le blog Google certaines des nouvelles possibilités offertes par Google Maps pour les internautes à la recherche d’un bien immobilier.

Un formulaire de recherche de biens immobiliers dans Google Maps

On peut voir sur cette capture d’écran l’apparition de fonctions de recherche spécifiques pour les recherches immobilières.

Google immobilier

Plusieurs options de recherche sont disponibles : prix, type d’annonce (location, vente), type de bien (nombre de pièces), superficie …

Après avoir validé, l’utilisateur peut basculer en mode street view pour voir des photos du quartier !

Cette fonctionnalité n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis, en Australie et en Inde. Mais elle devrait arriver prochainement en France et en Europe.

Discussion

Reprenons ici certains passages de l’article d’Olivier Duffez :

Que se passera-t-il pour les portails immobiliers quand Google Maps agrègera suffisamment d’annonces immobilières et fournira assez d’options de recherche pour que l’outil soit assez efficace ? Les internautes auront-ils besoin d’aller sur des sites comme SeLoger.com ?

Pour aller un peu plus loin : si Google Maps permet à tous ceux qui le souhaitent d’ajouter le bien immobilier qu’ils mettent en location ou en vente, la base de données deviendra encore plus complète. Mais surtout, quel va être l’avenir des agents immobiliers ? Dans son livre What Google Do?, Jeff Jarvis pense clairement que les agents immobiliers ne sont que des intermédiaires qui disparaitront (« grâce à » ou « à cause de » Google).

Force est de constater que Google fait de plus en plus d’efforts afin de proposer ses propres services / son propre business model dans le domaine immobilier.

Nous avions déjà commencé à aborder certains de ces aspects dans de précédents articles sur Magazine Immobilier :

On peut d’un côté saluer ces changements qui, bien souvent, apportent une réelle plus-value pour l’utilisateur. On peut aussi souligner que l’avènement du web avait déjà profondément modifié nos comportements. Google, qui dispose de moyens techniques et financiers considérables, joue son rôle.

D’autres considèrent par contre que ces évolutions comportent également des effets profonds et qu’il ne faut pas négliger.

La communauté des experts immobiliers n’a pas encore réagit avec force à ce débat pour l’instant. Mais la discussion est en tout cas ouverte ici.

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Glop75 dit :

    Aux US ou en Angleterre, plus de 90% des transactions immobilières se font par l’intermédiaire d’un agent. Aux US notamment le rôle de l’agent est différent de celui des Français, il est sectorisé (biens exclusifs) et partage ses biens avec les autres negociateurs grâce à un partage de commission (système existant en France sous le nom FFIP).

    En France, les transactions passant par un pro représentent 50% des biens environ.

    Où veux-je en venir ? Que le système de Google peut justement avoir une chance de succès en France où il y a beaucoup de transactions de particuliers à particuliers, mais dans les pays anglo-saxon, il faut voir…

    Mais il ne faut pas oublier que les agents apportent une valeur ajoutée que Google ne pourra jamais remplacer (estimation, prospection, visites, mise en valeur, garanties, démarches administratives, etc…), et Google ne pourra pas fonctionner comme un meta moteur sans l’aide des gros sites comme SeLoger qui font l’énorme boulot de récupération et de mise en forme (qualité) des annonces pro.

  2. thomas rudelle dit :

    certes google peut concurrencer dans une certaine mesure seloger.com ou autres sites immo avec google maps. Néanmoins une partie significative des annonces et donc aussi de l’argent sur les sites immo traditionnels vient des agences immobilières. Et ces dernieres n’ont aucune envie de tout dire sous google maps et ainsi de se faire courtcircuiter et de perdre leur vente et donc leur commission. La transparence a parfos ses limites.

  3. Mercatic dit :

    Quelle ironie à coté de votre article apparait une publicité « Google Local Search »

    A quand un article intitulé : Google peut-il tuer un site comme pagesjaunes.com ?

  4. Stéphanie (Tout Mon Immobilier) dit :

    Le comm de Glop est très juste (notamment sur les différences de pratiques entre la France et les pays anglo-saxons) et met beaucoup de choses en perspective.

    Un site comme Logic-Immo apporte en effet une vraie valeur ajoutée, et développe des appli (Iphone/AppStore, Nokia/Ovi Store) très pratiques et attractives.

  5. Mag Immo dit :

    Merci pour vos commentaires !

    @Glop75

    Que le système de Google peut justement avoir une chance de succès en France où il y a beaucoup de transactions de particuliers à particuliers, mais dans les pays anglo-saxon, il faut voir…

    On peut aussi relativiser cet argument et dire au contraire que c’est aux Etats-Unis que le potentiel est le plus grand non ?

    Il ne faut pas oublier que les agents apportent une valeur ajoutée que Google ne pourra jamais remplacer (estimation, prospection, visites, mise en valeur, garanties, démarches administratives, etc…).

    Oui sur ce point !

    Google ne pourra pas fonctionner comme un meta moteur sans l’aide des gros sites comme SeLoger qui font l’énorme boulot de récupération et de mise en forme (qualité) des annonces pro.

    Pas tout à fait d’accord. Les utilisateurs peuvent justement passer par Google avec ce nouveau service. Avec des outils simples et efficaces. Google vient bien concurrencer les sites d’annonces.

    @Mercatic

    Quelle ironie à coté de votre article apparait une publicité « Google Local Search »

    Plus maintenant ! Mais oui en effet j’ai vu ça il y a quelques jours au moment ou Google bosstait justement ce service …

    A quand un article intitulé : Google peut-il tuer un site comme pagesjaunes.com ?

    Oui, on peut en effet être tenté de remplacer seloger par pagesjaunes … Mais Google ne concurrence pas encore le service d’annuaire téléphonique …

    @Stéphanie

    Un site comme Logic-Immo apporte une vraie valeur ajoutée, et développe des appli (Iphone/AppStore, Nokia/Ovi Store) très pratiques et attractives.

    En effet certains acteurs font office de référence.

    Mais tous les acteurs du domaine n’ont pas les moyens de se positionner sur ce crénau.

    Et l’enjeu de Seloger ou Logic Immo reste de taille : proposer des services de qualités, en constante évolution, et être présents via les réseau de diffusion web / wap / google / autres sites …

  6. David SudVac dit :

    « Google ne pourra jamais remplacer (estimation, prospection, visites, mise en valeur, garanties, démarches administratives, etc…) »

    Malheureusement si, on a un bon exemple de ce que reserve Google pour le web 3.0.
    Même si il ne pourra pas remplacer les agences immo, ça on est d’accord, il pourra « tuer » tous les intermédiaires comme « se loger » et compagnie.

    J’imagine très bien un nouveau service, mélange de « comparateur » et d’adwords directement dans les résultats de recherche.

    Curieusement, google propose déjà un service nomé « merchant center » (pays anglos saxon) qui propose à certains corps de métier de charger leurs catalogues produits xml.

  1. 26 août 2010

    […] du géant Google dans le secteur immobilier n’est pas nouvelle (cf l’article ‘Google peut-il tuer un site comme Seloger.com ?‘ par […]