Le métier d’agent immobilier

La majorité du public ne connaît pas forcément bien le métier d’agent immobilier. Et le fait que diverses agences soient susceptibles d’offrir des services variés, à des honoraires différents, contribue parfois à entretenir l’incompréhension. La base de la relation entre en acheteur et un vendeur reste le mandat de vente, obligatoire.

Un propriétaire confie par écrit net donné, dit prix net vendeur, auquel se rajoutent les honoraires de l’agence (ceux ci doivent être affichés en agence).

Ce mini contrat lie les parties. Libre à elles ensuite de renégocier les conditions en fonction de l’évolution du marché ou des propositions d’éventuels acheteurs.

Le bien est mis en publicité par l’agence sur des supports spécialisés, sur internet, les journaux d’annonces régionales … C’est également l’agence qui se charge des visites et de la négociation éventuelle. Le bien peut être donné en exclusivité à une agence sur une période déterminée. Les agences peuvent aussi collaborer entres elles.

L’agent immobilier rédige également la plupart du temps (mais cela peut aussi être fait chez le notaire) le compromis de vente entre les acheteurs et les vendeurs, en se chargeant d’en expliquer tous les termes, les possibilités de rétractation, les séquestres … A lui également d’informer le notaire ou les notaires de cette transaction et de garder la liaison jusqu’à la signature finale au cabinet notarial.

D’autres services peuvent être fournis par l’agence, du type recommandations auprès de certains corps de métiers ou autres expertises nécessaires à la vente.

Ces points sont importants pour comprendre les différences entre le marché des professionnels et le marché de particuliers.

En effet, le nombre de transactions qui n’aboutissent pas est multiplié par deux lorsqu’il s’agit de ventes entre particuliers.

Cela s’explique en partie par le travail et le suivit de l’agent immobilier qui s’occupe de la transaction.

Vous aimerez aussi...