Portage salarial en immobilier avec la société fci immobilier

Qu’est ce que le portage salarial dans le secteur immobilier ?

Juste milieu entre le statut de salarié et celui d’indépendant

Le portage salarial en immobilier permet de transformer les commissions dues aux négociateurs en salaires nets. Le négociateur est salarié de la société de portage salarial.

Le fonctionnement 

La préfecture délivre la carte professionnelle au négociateur et la société de portage salarial prend en charge toute la gestion (facturation, règlements,…), l’administration fiscale et sociale (DUE, fiche de paie, …) ainsi que les contrats de travail. FCI Immobilier et le négociateur sont liés par une convention de portage et un contrat de travail. Le salaire net perçu par le négociateur est environ égal à 50% de la facturation HT.

Les avantages pour l’agence

Tranquillité : FCI Immobilier se charge de toute la gestion administrative

Simplicité : L’agence immobilière règle une facture correspondant aux honoraires du négociateur

Les avantages du salariat pour le négociateur

– Statut de salarié

– Intégration de frais professionnels

– Indépendance et autonomie

La règlementation

Le portage salarial est inscrit dans le code du travail depuis le 25 juin 2008. La loi 2008-596 souligne que la personne portée a un statut de salarié et sa prestation chez le client est rémunérée par la société de portage salarial. Dans le cadre du portage salarial en immobilier, les contrats et démarches administratives sont établis dans le respect de la loi Hoguet et de la convention collective de l’immobilier. A ce titre, chaque collaborateur dispose d’une carte professionnelle qui lui permet d’exercer le métier de négociateur immobilier.

A propos de FCI Immobilier

Créé en 2005, FCI Immobilier est aujourd’hui leader du portage salarial immobilier. Spécialiste de la facturation de transactions immobilières, la société met à la disposition de ses négociateurs un environnement social et une structure juridique pour leur offrir des solutions souples s’adaptant à leurs prestations. Dans un souci d’amélioration continue, FCI Immobilier a fait certifier ISO 9001: 2008 l’ensemble de leurs processus par le Bureau Veritas, ce qui représente pour leurs portés et leurs agences, un gage de qualité et de pérennité. D’autre part, la société est heureuse de contribuer à sa façon au développement d’une nouvelle vision du métier de négociateur immobilier, en leur apportant un statut de salarié tout en s’adaptant aux contraintes administratives des agences immobilières.

Contact 

Tél : 01.43.80.51.71

Mail : fci@fci-immobilier.com

www.fci-immobilier.com

caroline FCI IMMOBILIER

Créé en 2005, FCI Immobilier est aujourd’hui leader du portage salarial immobilier.
Spécialiste de la facturation de transactions immobilières, nous mettons à la disposition de nos négociateurs et des agences un environnement social et une structure juridique pour leur offrir des solutions souples s’adaptant à leurs prestations. Dans un souci d’amélioration continue, nous avons fait certifier ISO 9001 l’ensemble de nos processus par le Bureau Veritas, ce qui représente pour nos portés et leurs agences, un gage de qualité et de pérennité.
D’autre part, nous sommes heureux de contribuer à notre façon au développement d’une nouvelle vision du métier de négociateur immobilier, en leur apportant un statut de salarié tout en s’adaptant aux contraintes administratives des agences immobilières.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. reporter dit :

    Nouvel essai pour une activité toujours illicite si ses règles sont ainsi transgressées.

    L’autorité préfectorale délèguerait ainsi ses prérogatives, celle-ci est-elle au courant qu’elle peut désormais fermer ses portes ?

    Déjà, seuls les services de l’état peuvent délivrer une carte professionnelle d’agent immobilier qui n’a pas de substitut et s’établit au vu de compétences certifiées, ce document est donc ici confondu avec l’attestation d’emploi qui ne permet pas un quelconque individu de se voir conféré des pouvoirs dont il ne peut seul user.

    D’autre part, même la sympathique Agence pour la Création d’Entreprise est  avertie de la supercherie :

    « Les sociétés de portage n’acceptent généralement que des missions de services, à l’exclusion des activités règlementées qui n’entrent pas dans leur domaine de compétence. »

    A votre avis, à quoi servent donc le texte du 2 janvier 1970 et son décret d’application ? Pour des nèfles, si j’ose m’exprimer ainsi ?

    Autre détail, si vous en doutiez encore, cette manipulation porteuse est certifiée comme parfaitement illicite par le Bureau du Droit Immobilier, respectable subdivision du Ministère de la Justice ; voici intégralement reproduit l’avis circonstancié des services de l’état :

     » S’agissant du portage salarial, il convient de relever qu’il n’est pas adapté aux activités d’entremise. En effet, le négociateur salarié par une entreprise de portage salarial et mis à la disposition de l’agence, n’a avec cette dernière aucun lien de droit (mandat ou contrat de travail). Ainsi, ni le titulaire de la carte, sans lien de droit avec le collaborateur, ni l’entreprise de portage, non titulaire d’une carte professionnelle, ne peuvent établir l’attestation en vue de son visa…  »

    Comment alors des attestations peuvent-elles malgré tout circuler alors que l’activité de portage est, de plus et fort heureusement, sensée être unique pour ne serait-ce qu’éviter pareille dérive ? Tout simplement parce qu’elles sont discrètement réclamées et établies au titre d’une agence immobilière qui… ne peut toujours pas être société de portage, mais qui le saura, Internet étant visiblement contrée inexplorée du droit pour de bon.

    Aussi indécent et révélateur que cela puisse paraître, peut-on voir cette belle phrase sur l’un des sites de cet agglomérat d’activités porteuses :

    « … Les activités réglementées (médecin, avocat, expert-comptable, …) sont exclues du champ du portage salarial. » 

    Ahurissant, ainsi demanderait-on dans quelque convention de couverture à un pauvre intervenant en mal d’activité de respecter une loi qui ne règlementerait pas ce qu’il devra faire !

    Question : à quoi servent donc ces loi si la clientèle ne peut faire valoir ses droits dans ce pays ?

    Fort heureusement ou malheureusement pour le candidat, quelle que soit l’option choisie pour écorner le sens et le caractère protecteur de la loi pour le client au service, une attestation d’emploi n’a strictement aucune valeur et n’est pas un passe-droit, l’intervenant crédule se faisant revendre une protection sans protecteur, tout simplement.

    France forte de lois non appliquées… nous ne sommes certes toujours pas clients, mais qui mettra enfin bon ordre dans cette exploitation d’individus sans qualification reconnue ?

    Triste farce, d’autres systèmes tous aussi, sinon encore plus profiteurs de l’extrême dérèglementation dénoncent ce portage assez spécial qui leur fait de l’ombre ; on croit rêver dans une activité que l’on prétend encore règlementée.

    Imaginez ce pays quand toute compétence sera devenu monnayable, car nous sommes tous clients de quelque chose, même sur Internet.