Prêts entre particuliers, une menace pour le marché du crédit bancaire ?

Connu sous le nom de Social Banking aux Etats-Unis, le marché des prêts de particulier à praticulier pourrait venir faire de l’ombre au marché du crédit bancaire classique.

Le journal le Gartner prévoit une prise de 10% du marché de la distribution de prêts. Et ce pas plus tard que l’an prochain au niveau mondial.

Pour avoir une meilleure idée de ce qu’est le Social Banking, le mieux est de se connecter sur l’un des principaux portails américains : Prosper (www.prosper.com). Le site annonce déjà plus de 178 millions de dollars de prêts avec des exemples de clients, photos à l’appui. Certains exemples mentionnent entre autres le financement de projets immobiliers pour la contruction ou l’achat d’un bien.

Ce mouvement devrait s’accentuer en France et en Europe en temps de crise, et dans un contexte de hausse probable des taux de crédits sur le marché bancaire …

En France, les banques ont décidé de durcir les conditions d’accès au crédit immobilier. Elles ont restreint leurs offres d’emprunts et refusent aujourd’hui des crédits à certains clients qui auraient été acceptés dans d’autres circonstances.

Le prêt direct entre particuliers peut représenter une solution possible dans ce cas.

Pour les emprunteurs, ce type de prêt direct entre particuliers peut se faire sur la base d’un crédit inférieur au crédit proposé par une banque.

Pour les prêteurs, ce microcredit représente une nouvelle forme d’épargne. Les prêteurs peuvent également y voir un investissement socialement responsable qui leur permet de prêter directement à d’autres acteurs économiques pour les aider à réaliser leurs projets.

Vous aimerez aussi...