Résider temporairement, partout en France, pour 100 à 200 euros par mois ?

Les parlementaires français ont récemment finalisé la rédaction d’un texte de loi relatif au placement temporaire de résidents dans des locaux inoccupés (décret d’application n° 2009-1681 de l’article 101 de la loi de Mobilisation sur l’Offre de Logement a été publié au Journal Officiel le 31 décembre 2009).

Il est donc désormais possible de résider partout en France temporairement pour 100 à 200 euros par mois.

Nous vous parlions dans un précédent article du concept de placement temporaire de résidents dans des locaux inoccupés.

Cette nouvelle activité a reçu les soutiens de l’Administration Centrale, du Conseil d’Etat, du Gouvernement et du Premier Ministre.

Le potentiel français pour ce type de services est considérable.

L’agence Lancelot qui est justement spécialisée dans ce domaine, estime ainsi que plus de 200 000 personnes pourraient être hébergées d’ici 5 ans.

« Des milliers de bâtiments sont actuellement vides de tout occupant, pour une durée indéterminée. Cette situation est effectivement anormale. C’est pourquoi, nous avons entrepris de rendre notre initiative d’occupation de locaux vacants par des résidents temporaires économiquement et socialement viable », explique Julien Chatard, directeur commercial de Lancelot France.

Et de souligner : « Nous sommes en relation avec de nombreuses collectivités et grandes entreprises soucieuses de la préservation de leur patrimoine vacant, à l’image de ce qui existe depuis de nombreuses années en Europe, où certains de nos clients ont développé un haut niveau d’expertise en matière de gestion de leur patrimoine vacant – comme la ville de Zwolle (Pays-Bas) qui a reçu en novembre dernier le prix Territoria des mains de Michel Mercier, Ministre de l’Espace Rural et de l’Aménagement du Territoire ».

Vous aimerez aussi...