Défiscalisation en 2019 et travaux de rénovation dans l’immobilier

Des mesures de défiscalisation ont été prises pour améliorer les travaux de rénovation en 2019. L’État procure souvent un secours fiscal aux travaux de rénovation dans l’immobilier afin de soulager le budget total à déverser par le contribuable. Mais, l’environnement puis les coûts de l’incitation fiscale dépendent du type de logement et des travaux effectués. On parle ainsi de dispositifs de compensation par l’impôt du tarif des opérations de rénovation. La loi Pinel est l’un des programmes qui aident à réduire la charge fiscale.

Généralement, on peut distinguer les travaux de rénovation du logement principale, les travaux du logement locatif ainsi que les travaux de logement ancien et neuf.

Les travaux de rénovation du logement principale visent à favoriser l’aide fiscale qui est octroyée sous la forme d’un crédit d’impôt aux personnes âgées et aux handicapés. Les travaux pour un logement locatif sont réalisés par le propriétaire pour rendre meilleur le confort du locataire et permettent de diminuer la base de calcul de l’impôt. Les investissements dans les travaux de logement ancien quant à eux demandent beaucoup plus de moyens de rénovation dans le cadre des mesures de défiscalisation immobilière. Il est important de retenir que ces avantages fiscaux ne sont pas évidents pour les mêmes travaux.

Dans notre cas de figure, il s’agira de développer sur la défiscalisation et les travaux de rénovation portant sur l’immobilier ancien et l’immobilier neuf en 2019.

Défiscalisation dans l’immobilier ancien

Les anciens bâtiments peuvent avoir des avantages issus de certaines mesures de défiscalisation. Pour favoriser la rénovation des travaux d’un ancien logement, la loi Malraux intervient comme un dispositif de régulation. Un rabais des impôts allant jusqu’à 30% est octroyé aux propriétaires de ces anciens logements dans le cadre des travaux de rénovation. Le local doit être mis en location pendant 9 années au moins et être dans un environnement bien déterminé. La limite du tarif des travaux de rénovation observés est de 100.000 euros et ne prend pas en compte les travaux onéreux comme les démolitions.

Défiscalisation dans l’immobilier neuf

Le dispositif Duflot a laissé place au dispositif Pinel. Ce nouveau dispositif est lié aux travaux dans les nouveaux logements. Cette loi détermine clairement et avec précision la commune où va être situé le logement. Le propriétaire du nouveau logement doit s’assurer de mettre son bien en location en tant que résidence principale pour 6 ans au moins. Le prix du loyer est établi en tenant compte de l’environnement et doit être compris entre 8,69 euros et 16,72 euros le mètre carré. ABCTRAVAUX se focalise sur un point important de la politique de défiscalisation qui est le plafonnement du prix de location. Il est important de mettre des mesures pour limiter les revenus du propriétaire afin d’améliorer les conditions d’accès au logement à tous. Un rabais de charge fiscale variable est accordé aux propriétaires qui respectent ces dispositifs selon le temps de location du logement. La réduction de la charge fiscale est de 12% pour un contrat de 6 ans et de 18% pour un contrat de 9 ans avec une possibilité d’allongement de la durée à 12 ans. Mais dans cette dernière option, la réduction s’élève à 21%. 

En somme, la défiscalisation immobilière a pour but la réduction des impôts sur les bénéfices d’un investissement immobilier. Ainsi, pour soutenir, favoriser et relancer le secteur immobilier, ces mesures vont être établies pour la promotion de la construction de logements neufs et la rénovation des logements anciens. Cette nouvelle mesure est très demandée. Le propriétaire pourra alors ainsi développer et diversifier son investissement pour réaliser un profit sur le long terme.

Vous aimerez aussi...