Validité des statistiques immobilières ?

Les informations sur les ventes de l’immobilier attendent des outils fiables de mesure sur l’évolution des prix.

Baisse des prix ? Baisse du nombre de vente ? Hausse dans certaines régions ? Baisse d’en d’autres ?

L’ensemble des acteurs du domaine de l’immobilier est à la recherche d’outils efficaces pour mesurer l’activité du marché de l’immobilier et connaitre l’évolution des prix de ce secteur.

Ces informations sont très contrastées et sont comme le verre a moitié vide que certains voient a moitié plein …

Les notaires enregistrent certains prix de vente définitif (environ 75% des ventes), mais ils sont fournis plusieurs mois après la vente.

Les professionnels de l’immobilier enregistrent soit les prix des mises en vente, soit les prix des signatures des compromis.

Les banques dans le cadre d’étude pour le rachat de crédit hypothécaire attendent l’avis de valeur des notaires qui donnent la valeur a construction, la valeur a la location et la valeur à la vente.

Très contrasté suivant :

  • Les régions,
  • La ville ou la campagne,
  • Les grandes surfaces ou les petites,
  • Les unités en dessous de 150 000 euros ou supérieurs a 300 000 euros,

Les prix sont déterminant dans les montages financiers.

La palme du ‘doute’ à avoir sur la fiabilité des chiffres revient aux agences propriétés des réseaux bancaires, par le simple constat de conflit d’intérêts.

A quand le grand ménage des statistiques en matière d’immobilier ?

A propos de l’auteur :

Jean-Claude Portier, www.portierimmo.fr, ingénieur INSA Lyon, agent immobilier depuis plus de 20 ans.

portier

jean claude portier,ingenieur INSA Lyon,agent immobilier a Antibes depuis plus de 20 ans.
offre sur http://www.portierimmo.fr

Vous aimerez aussi...