Site icon Magazine Immobilier (.ORG)

Acheteur ou vendeur : Comment faire des affaires dans un contexte immobilier en berne ?

Près d’ 1 000 000 de transactions immobilières prévues pour 2023 !

950 000 ventes pour être plus précis – chiffres issus du baromètre du groupe immobilier AVIV (Meilleurs Taux, Se Loger).

Malheureusement, 90% des gens vont sans doute se tromper de moment pour acheter ou vendre leur bien, et vont finir par perdre de l’argent.

Alors, en situation de crise, solutions de crise !

Voici différents conseils afin de faire des affaires, même avec un marché de l’immobilier en phase de stagnation.

Contexte

En mai 2022, on atteignait un record de ventes !

1,2 million de transactions sur les 12 derniers mois.

Comment l’expliquer ?

– Des taux historiquement bas qui ont donné envie aux acquéreurs d’en profiter

– Le Covid : les Français ont beaucoup épargné et ont acheté des biens « coup de coeur » sans se demander si c’était au bon prix, entraînant une hausse.

Mais depuis fin 2022 …

Depuis fin 2022, on observe un recul des transactions immobilières.

Baisse notamment dû à la baisse du nombre de crédits accordés (cf : retours de nombreux agents immobiliers sur le terrain).

Pourquoi ?

Les conditions d’accès au crédit se sont fortement durcies à cause de :

– L’inflation.
– La hausse de taux.
– Un taux d’usure bas.

Les taux augmentent, mais le taux d’usure (taux maximum légal auquel les banques ont le droit de vous prêter) peine à augmenter.

– Il y a donc moins de prêts.
– Donc moins d’acheteurs.
– Et donc les prix baissent.

C’est la loi de l’offre et de la demande …

De bonnes affaires immo à réaliser quand même ?

Nous sommes dans un marché attentiste :

– Les acheteurs attendent que les prix baissent.
– Les vendeurs ne veulent pas brader leur(s) bien(s).

Comment tirer profit de cette situation ?

1 – Si vous êtes acheteur

« L’argent est roi » !

Vous avez déjà un capital conséquent de côté ?

Vous êtes dans une bonne situation !

Pourquoi ?

Parce que les vendeurs achètent en quelque sorte la certitude de vendre.

En outre, un vendeur va préférer vendre moins cher maintenant que dans 6 mois quand le marché sera encore plus bas.

Vous n’avez pas de cash ?

Votre mission est de convaincre votre banquier de vous faire un prêt.

Il vaut mieux acheter à prix bas avec un emprunt cher et refinancer à terme que l’inverse.

A noter si vous achetez pour louer :

1 – L’encadrement de loyers

Renseignez-vous concernant l’encadrement des loyers. Vous devez veiller à pouvoir reporter l’inflation sur vos prix. Sinon, un bien rentable peut ne plus l’être dans quelques années.

2 – Le “permis de louer”

La location des « passoires énergétiques » va être progressivement interdite.

Il y aura certaines opportunités à saisir, car ces biens seront vendus.

Mais il faut acheter en connaissance de cause sur le prix des rénovations et ne pas se faire avoir.

2 – Si vous êtes vendeur

Si vous êtes vendeur :

– Vous n’êtes pas pressé ?

Il peut être judicieux de laisser passer la tempête.

– Vous être pressé ?

Transformez votre bien en un bien coup de coeur pour éviter la question du prix.

Exit mobile version