Site icon Magazine Immobilier (.ORG)

Zoom sur le métier de chasseur immobilier

Le métier de chasseur immobilier est aujourd’hui un métier en plein développement.

Le rôle du chasseur immobilier est de vous épargner la phase souvent difficile des recherches immobilières. Le chasseur immobilier vous accompagne tout au long des démarches, il vous conseille, il vous fait gagner du temps, il peut avoir un rôle lors de la négociation …

Comment le chasseur immobilier recherche t-il votre bien ?

Chercher une maison, un appartement, un terrain à bâtir ou une demeure à louer n’est pas une mince affaire ; surtout lorsque nos exigences en la matière sont strictes. Il est vrai que lorsque vient le désir d’investir dans un bien immobilier, il faut au moins que ce bien puisse correspondre véritablement à celui qu’on a en tête. Bref, s’il faut acheter une maison, un local, un appartement, autant que ce soit celui de nos rêves …

Recourir aux services d’un chasseur immobilier constitue de nos jours une nouvelle approche de l’immobilier. En effet, le principe du métier de chasseur immobilier est propre en lui-même et il présente bien des qualités qui peuvent être avantageuses pour bon nombre de personnes.

Comment opère le chasseur immobilier ?

Afin de mieux cerner vos besoins, vos attentes et en fonction de votre budget, un cahier de charges sera établi dès la première rencontre. Le chasseur immobilier vous assistera lui-même lors de l’élaboration de ce cahier de charges pour mieux se familiariser avec le bien immobilier que vous recherchez. Ensuite vous seront remis un devis préalable et un mandat de recherche où seront d’ailleurs mentionnés les honoraires du chasseur immobilier. Notons toutefois que vous n’aurez rien à payer avant l’exécution de la mission, donc, aucune dépense financière à effectuer, avant d’obtenir des résultats satisfaisants.

Ensuite ont lieu les recherches en elles-mêmes ; le chasseur immobilier va maintenant à la chasse de l’habitat qui lui a été décrite dans les détails : le nombre de pièces, les meubles, son environnement, les goûts spécifiques du client … Il se charge donc de repérer – en véritable professionnel – toutes les traces qui peuvent mener à l’habitat de vos rêves. Puisqu’il y a obligation de résultat, il devra accentuer davantage les recherches entreprises, surtout lorsque la chasse ne s’avère pas être bien bonne.

Quoi qu’il en soit, le chasseur immobilier vous propose en général 5 résultats mensuels, afin de vous offrir des choix diversifiés et multiples. Il vous envoie d’ailleurs le compte-rendu de ces visites qu’il a lui-même effectué ; il vous remet en même temps les photos prises sur les lieux et vous pouvez maintenant décider si vous voulez oui ou non visiter la demeure.

Il vous accompagne alors lors de vos visites, et il vous assiste également durant les éventuelles négociations de prix.

Les 2 ou 3 mois écoulés, vient alors le moment de signer l’acte authentique chez le notaire, c’est donc le moment de récompenser votre chasseur immobilier en lui payant ses honoraires. Il a réussi sa mission, vous avez l’appartement de vos rêves ; un contrat gagnant – gagnant : tel est le déroulement classique des services d’un chasseur immobilier.

Des recherches fructueuses et efficaces

Le chasseur immobilier est un professionnel de l’immobilier qui peut exercer ses fonctions grâce à une carte professionnelle.

Les recherches immobilières constituent son environnement quotidien ; il semble donc assez normal qu’il puisse être mieux qualifié que quiconque pour repérer n’importe quel bien immobilier dans une ville donnée.

Le chasseur immobilier connaît les astuces du secteur immobilier, il sait parfaitement quels pièges il faut éviter et il maîtrise tout aussi le système de la prospection : c’est un professionnel qui a en plus beaucoup d’expérience dans les recherches immobilières.

Où faut-il diriger les recherches pour trouver un « deux pièces », qui faut-il contacter s’il s’agit de repérer une résidence dans un quartier chic ? Bref, le chasseur immobilier connaît l’intégralité du marché immobilier, et lui seul saura s’il est préférable de s’adresser à un particulier, à des agents immobiliers ou à des intermédiaires pour telle ou telle recherche.

Il sera également le mieux placé pour savoir si effectivement il serait plus rentable de voir des huissiers, des marchands de biens, les syndics, les notaires, ou encore feuilleter les pages du journal pour y choisir une simple annonce de particulier.

Quoi qu’il en soit, dès qu’un bien concorde avec le bien immobilier désiré par le client, le chasseur immobilier accourt ; il visite les lieux en essayant de se mettre dans la peau de son client. Il sera ainsi en mesure de reconnaître si le bien est celui recherché ou non.

Les recherches immobilières entreprises par un chasseur immobilier sont souvent fructueuses, car il s’agit d’un métier comme tant d’autres, nécessitant adresse, savoir-faire et savoir être : ce qui représente les atouts de la fonction de chasseur immobilier.

La rémunération d’un chasseur immobilier ?

Comme tout agent immobilier, le chasseur immobilier n’est rémunéré qu’en cas de réussite de sa mission ; il lui est donc interdit de percevoir des fonds avant la signature de l’acte définitif. Le chasseur immobilier s’engage à trouver le logement recherché, sans quoi il ne toucherait ses indemnités. Le réel avantage dans ce genre de rémunération est d’éviter facilement les dépenses financières inutiles au client, et à la fois d’optimiser au mieux les résultats.

Par conséquent, en faisant appel à un chasseur immobilier, les chances du client d’aboutir à des résultats satisfaisants seront plus élevées. Pourquoi ? Parce que le chasseur immobilier, lui, s’engage non seulement à travailler en exclusivité pour le client sur une période déterminée, mais il lui donne également une promesse de résultats en n’acceptant aucun paiement avant de trouver le bien immobilier voulu.

Un mode de rémunération bien avantageux

Le métier de chasseur immobilier est un métier qui diffère des autres de par son mode de rémunération. En effet, il s’agit d’une rémunération bien propre à elle, et qui est parfois sujette à bon nombre de questions. Un principe qui pourtant rappelle le but premier de ce métier actuellement en vogue : donner satisfaction au client, en lui trouvant ce qu’il recherche véritablement.

Le chasseur immobilier ne perçoit rien avant la signature de l’acte authentique de l’acquisition du bien immobilier. Qu’il s’agisse des recherches à effectuer, des différents déplacements à entreprendre ou encore de la difficulté de la mission, rien ne sera exigé du client avant la mission. Aucune indemnité de recherches, aucuns frais de dossier, tout porte à croire que le chasseur immobilier prend bien des risques en s’aventurant à la difficile quête de vous trouver la maison ou l’appartement de vos rêves …

Pourtant, en tant que professionnel immobilier, il connaît le marché du bout des doigts, il maîtrise les astuces et il saura vous trouver ce qu’il vous a promis. Ne rien toucher avant la réalisation de sa mission constitue en quelque sorte une assurance professionnelle qu’il donne au client : gage de sérieux, d’honnêteté, mais aussi une promesse de résultat.

Quoi qu’il en soit, un cahier de charges et un mandat de recherches seront effectués avant de se lancer dans la mission proprement dite. Y seront incluses les caractéristiques du bien immobilier que recherche le client, ainsi que les honoraires que percevra le chasseur immobilier au terme de sa mission. Il s’agit d’un devis préalable pour chaque cas, et tout dépend des services qui lui seront demandés.

Il n’y aura donc aucune surprise sur ce que vous aurez à verser au terme de la mission de votre chasseur immobilier, tout est fonction de la valeur du bien recherché ainsi que de la difficulté. Notons également que la révision du montant reste bien entendu possible ; bref, tout dépend des moyens financiers que vous souhaiteriez mettre en œuvre dans ce projet d’investissement.

Faire appel à un chasseur immobilier est généralement moins onéreux qu’une agence immobilière. Les honoraires sont généralement calculés sur un pourcentage, en fonction du montant de l’acquisition. Si la facturation des agences tourne autour de 7 %, la prestation d’un chasseur immobilier, quant à elle, est évaluée entre 3 et 6 % du prix du bien acquis, et est dégressive selon le budget de l’acquisition et de la difficulté des recherches. Qu’il s’agisse des recherches de location ou de ventes, le système de rémunération reste le même, quoique dans le cas d’une location, la rémunération du chasseur immobilier tourne autour de 1,5 mois du montant du loyer mensuel hors charges. Néanmoins, les pourcentages exigés dépendent de l’offre de chaque société, et les rémunérations peuvent varier d’un chasseur immobilier à un autre. A noter par ailleurs, nous rappelons que des chasseurs immobiliers peuvent pratiquer la double commission. Il s’agit de faire payer à l’acquéreur des honoraires en plus pour la présentation d’un bien immobilier ayant mandat au travers d’une agence immobilière. Chasseur-immobilier.info vous alerte sur ces pratiques, nous vous recommandons d’être vigilent.

Le contrat entre le chasseur immobilier et l’acquéreur.

Un nombre élevé de personnes a aujourd’hui recours aux chasseurs immobiliers afin d’accélérer les recherches en biens immobiliers, mais aussi afin d’optimiser les chances de trouver la maison ou l’appartement de ses rêves. Cependant, nombreux sont encore ceux qui hésitent à faire appel aux services d’un mandataire immobilier. Ils se voient souvent confrontés aux divers problèmes et aux réalités souvent difficiles que leur réserve le monde du marché immobilier, où d’ailleurs le maître mot est la patience et la persévérance.

Que vous soyez un ménage, un particulier ou un professionnel à la recherche d’un bien immobilier à acheter ou à louer, et même d’un terrain à bâtir, le chasseur immobilier est conçu pour vous.
Il a un rôle précis, celui de travailler pour vous et d’effectuer les recherches à votre place. Véritable professionnel de l’immobilier, donc spécialiste du domaine, il saura vous éclairer dans vos recherches. Homme de confiance et toujours à votre écoute, il pourra également porter attention à vos exigences personnelles et saura faire preuve de discrétion jusqu’à la clôture de votre dossier.

Grâce à sa carte professionnelle, le chasseur immobilier peut exercer ses fonctions de pleins droits. Il opère de façon méthodique et ingénieuse et son contrat avec l’acquéreur est simple, clair et complet. Par conséquent, contracter avec un chasseur immobilier ne requiert aucune procédure complexe, et les détails du contrat vous seront d’ailleurs expliqués dès la première entrevue.

Le cahier des charges

Le cahier des charges constitue le dossier primordial que le chasseur immobilier établira avec vous, avant d’entreprendre quoi que ce soit. Le cahier des charges est élaboré en fonction du budget que vous aimeriez attribuer à l’achat du bien immobilier. Y seront inscrits également vos critères de choix spécifiques et vos exigences personnelles, bref les caractéristiques du bien que vous voulez acquérir.

Toutes les recherches à entreprendre, les démarches à mettre en œuvre par le chasseur immobilier auront pour base ce cahier des charges. Ainsi, il s’y référera à chaque fois qu’il aura trouvé une piste ou repéré un bien qui semble correspondre.

Le mandat de recherches

Le mandat de recherche constitue le contrat entre le chasseur immobilier et l’acquéreur. En effet, le client qui est le mandant et le chasseur immobilier qui est le mandataire sont tous deux liés par le mandat de recherche exclusif et doivent de ce fait honorer le contrat. En d’autres termes, durant la durée déterminée (de 3 mois en général), seul le chasseur immobilier est mandaté pour rechercher les biens immobiliers voulus. Cela implique aussi l’engagement du client à éviter tout achat de biens immobiliers sans l’intermédiaire du chasseur immobilier, durant la période de 3 mois.

Tels sont en général les termes du contrat, et chaque partie est tenue de les respecter pour éviter tout désagrément.

Par ailleurs, le mandat de recherches comprend également les informations essentielles, garantes du bon déroulement de la mission. Il s’agit d’un dossier comportant la durée du contrat, l’objet et les informations concernant le mandant et le mandataire, ainsi que le montant des honoraires que touchera le chasseur immobilier à la fin de sa mission, sans oublier le devis préalable qui sera également joint au dossier. Y sont également regroupés tous les comptes-rendus, les rapports effectués et les diverses photos au fur et à mesure du déroulement de la mission.

Les engagements du chasseur immobilier

En assumant ses fonctions, le chasseur immobilier doit honorer des engagements propres à son métier. Une grande qualité que doit avoir le chasseur immobilier -après ses compétences et son savoir-faire- constitue sa capacité d’écoute. En effet, le chasseur immobilier est toujours à l’écoute de l’acquéreur dès le premier entretien jusqu’à la clôture de la mission.

En ne percevant ses honoraires qu’à l’atteinte des objectifs visés, le chasseur immobilier réaffirme son assurance en ses actes, et s’engage à ne rien toucher s’il n’arrive pas à fournir les résultats exigés par le client. Un des engagements du chasseur immobilier est donc la détermination et l’obligation de résultat.

Par ailleurs, le chasseur immobilier assiste le client jusqu’à la signature de l’acte authentique, et il doit être en mesure de répondre à toutes les questions auxquelles se pose le client. Ainsi, ses conseils et son assistance durant toute la phase de recherche font également partie de ses engagements vis-à-vis de l’acquéreur.

*****

Exit mobile version