Fin annoncée des déductions d’intérêts d’emprunt ?

« Ma république, c’est celle où chacun pourra accéder à la propriété de son logement. Je propose que l’on fasse de la France un pays de propriétaires » déclarait Nicolas Sarkosy le 14 janvier 2007 lors de son discours d’investiture.

Mais cet objectif n’est toujours pas concrétisé !

56% des français étaient propriétaire de leur logement en 2007 … contre 57% aujourd’hui !

Nous sommes donc encore loin des 70% escomptés il y a quelques années.

Dès les premiers mois de son entrée en vigueur, la mesure visant à restituer aux emprunteurs 40% des intérêts payés la première année de remboursement, puis 20% les 4 années suivante, a souffert, selon les professionnels, d’un problème de lisibilité.

Ce dispositif, pourtant utile, n’a jamais réellement été intégré par les banques dans leurs plans de financements déplorait récemment Laurent Vimont, président du groupe Century 21.

Seule la baisse des taux des crédits immobiliers semble avoir eu un effet sur la solvabilité des ménages.

Les économistes accusent de leur côté les professionnels d’avoir immédiatement intégré cette mesure dans leurs prix de vente, annulant pas là même l’efficacité de cette mesure.

Le gouvernement semble avoir pris acte de cet état de fait.

Le sort de cette mesure, qui représente un manque à gagné estimé à 5 milliards d’euros pour l’Etat, n’est pas encore arbitré.

Mais elle devrait disparaître lors de la refonte des aides pour l’accession à la propriété (cf l’article ‘Résidence principale : aides fiscales supprimées ?‘ sur le site Experts Immobiliers).

Vous aimerez aussi...