Les secteurs du logement et de la construction doivent être protégés de la crise du Covid-19

Build Europe, la principale association paneuropéenne représentant les professionnels de l’immobilier en Europe, se félicite vivement de l’action entreprise par la Commission européenne en appelant les gouvernements des États membres à élaborer des mesures ciblées pour protéger les citoyens de l’UE et les secteurs menacés par la crise actuelle du Covid-19.

La crise du Covid-19 affecte actuellement tous les pays d’Europe et aura un impact fondamental sur les économies nationales, les entreprises et les citoyens à court, moyen et long terme. Plusieurs pays européens ont déjà adopté diverses mesures de confinement qui limitent gravement la libre circulation des personnes et établissent des règles strictes pour les interactions sociales (telles que des mesures de distanciation sociale).

« En ce qui concerne le secteur du logement, nous pensons que les ventes de logements seront extrêmement réduites, tandis que la demande de logements supplémentaires reste objectivement élevée, certainement en zone urbaine ».

Marc Pigeon, président de Build Europe

En fait, les membres de Build Europe estiment que – dans le scénario actuel – la construction de nouveaux logements ralentira, voire s’arrêtera temporairement à certains endroits, et que les ventes de logements chuteront également, en raison de la baisse de la demande des consommateurs et de l’incertitude économique. En outre, la délivrance de permis de construire par les pouvoirs publics posera des problèmes, la fourniture – notamment transfrontalière – de matériaux de construction, ainsi que les conditions de travail des travailleurs (détachés). Par conséquent, il y a un risque élevé que cette épidémie provoque une récession économique qui provoquera une diminution de l’offre de logements. Selon Filiep Loosveldt, directeur général de Build Europe, tous ces facteurs sont susceptibles d’aggraver la crise actuelle de l’accessibilité des logements en Europe, comme le souligne le dernier manifeste de Build Europe.

Build Europe et ses membres s’inquiètent des futures conséquences néfastes de cette crise sanitaire mondiale sans précédent et sont soulagés de voir que la Commission européenne prend déjà des mesures importantes pour limiter l’impact de l’épidémie du Covid-19 sur les entreprises, notamment en autorisant les autorités nationales pour plus de flexibilité lors de l’application des règles en matière d’aides d’État.

Parallèlement, Build Europe exhorte les institutions européennes et les autorités nationales à aller plus loin dans les mesures d’aide aux citoyens et aux entreprises en tenant compte des meilleures pratiques déjà mises en œuvre dans l’Union européenne, telles que :

  • Assurer la trésorerie et la liquidité des entreprises, des acheteurs de maison et des locataires ;
  • Garantir la couverture des coûts du chômage temporaire ;
  • Reporter et agiter partiellement les paiements de TVA, de sécurité sociale et d’impôt sur les sociétés ;
  • Soutenir les programmes d’aide à l’achat dans toute l’Europe ;
  • Inciter les fonds d’investissement à acheter des immeubles d’appartements sur le marché privé afin d’offrir des options de location abordables aux particuliers ;
  • Assurer que tous les bureaux administratifs fournissent un service constant sans périodes d’interdiction inutiles. En particulier, la supervision de la construction et la possibilité de recevoir des permis sont cruciales pour maintenir la liquidité sur le marché et fournir des salaires aux employés.

Selon Build Europe, des politiques de l’offre efficaces et efficientes sont nécessaires pour réduire les coûts de production afin de faire face au défi de la crise actuelle et future du logement abordable pour améliorer le niveau de vie des citoyens européens.

« Nous espérons que les différentes autorités de toute l’Europe saisiront ce moment pour s’attaquer davantage aux goulets d’étranglement et simplifier les réglementations existantes afin de faciliter la fourniture nécessaire de logements supplémentaires en Europe, sans perdre de vue le soutien nécessaire sur la côté de la demande ».

Marc Pigeon

Filiep Loosveldt ajoute :

« Les promoteurs immobiliers professionnels sont à l’origine de toute une chaîne de processus économiques, tels que les transactions foncières, les services de conception architecturale, l’ingénierie, la démolition / construction, la commercialisation et l’entretien de l’immobilier, du logement en particulier. Afin d’éviter une récession économique, il est également de la plus haute importance que les pouvoirs publics facilitent et stimulent l’octroi de permis de construire dans toute l’Europe dans les jours et les semaines à venir ».

Filiep Loosveldt

Et le président de Build Europe de conclure :

« Nous sommes à notre meilleur lorsque nous agissons ensemble pour soutenir le bien commun : j’exhorte les institutions européennes et les gouvernements nationaux à agir sans tarder pour prendre les mesures urgentes nécessaires pour éviter que l’Europe ne sombre dans la récession. Ce sont des moments difficiles, mais nous devons et nous résisterons à la tempête. Seule la solidarité européenne peut garantir la durabilité future de notre secteur pour fournir un toit au-dessus de la tête de chaque citoyen de l’UE qui en a besoin ».

Marc Pigeon

Archive : le Communiqué de Presse que nous avons reçu.

Vous aimerez aussi...