Les villes les plus chères de France

Dans un contexte immobilier qui se stabilise, il est intéressant de savoir quelles sont les villes françaises les plus chères. En effet, les prix sont à la baisse dans la plupart des régions françaises, ce qui rend propice tout investissement immobilier. Sans grande surprise, Paris se retrouve à la première position.

Paris et son 6e arrondissement

Paris serait même la ville la plus chère de toute l’Europe, si l’on se réfère aux études du cabinet Deloitte. Un achat dans le 6e arrondissement se fixe en moyenne à 13 000 euros le m², le quartier étant le plus huppé de la ville parisienne. En 2e place, on trouve Saint-Jean-Cap-Ferrat avec 11 000 euros le m2 s’il s’agit d’un appartement, et 14 000 euros en moyenne s’il s’agit d’une maison. Saint-Tropez est la 3e ville la plus chère de France. Le mètre carré s’y négocie à 8 400 euros pour un appartement, et 12 600 euros pour une maison. Ensuite, viennent se positionner Neuilly-sur-Seine et la ville de Villefranche sur mer, la commune du Cap d’Ail et de Megève. Le top 10 des villes les plus chères se ferme avec la commune de Levallois-Perret et la commune d’Èze.

map

Un prix accessible à quelques privilégiés

Actuellement, le prix moyen d’entrée à l’achat immobilier est d’environ 220 387 euros, si la moyenne des acheteurs potentiels gagne environ 4 000 euros mensuels. Un nombre limité de foyers peuvent se permettre d’acheter dans ces villes les plus coûteuses. Par ailleurs, les chiffres indiquent que la moyenne d’age aujourd’hui s’établit à 37 ans révolus pour la première acquisition. Rappelons qu’il y a 10 ans en arrière, la moyenne était de 34 ans. C’est la preuve que le contexte est difficile pour les nouveaux acquéreurs.

Bonne chance aidant car les prix sont actuellement en baisse. Si l’on se tourne vers Nice où les agences immobilières affichent les prix des biens en portefeuille les plus élevés, hors Île-de-France ; le tarif s’y élève à 3 600 euros le mètre carré. On note alors une baisse de 3 % par rapport à l’année précédente. Depuis une décennie, Nice et la ville de Lyon, qui le talonne de près, n’ont pas changé de rang dans le classement des villes les plus chères, contrairement à Lille et Bordeaux, qui ont avancé dans le classement. Montpellier, Nantes, Toulouse et Marseille sont les villes de province qui les suivent en termes de prix. Marseille et Rennes occupent les dernières positions. Rennes est la ville qui a perdu le plus de position dans le classement. Le mètre carré s’y négocie à 2 350 euros. Ce qui est abordable, en sachant que les prix en province se situent dans une fourchette de 2 000 à 3 600 euros.

Dans l’ensemble, on constate un écart de plus en plus marqué dans les prix affichés dans les villes françaises. Les villes les plus chères le deviennent encore plus, alors que les villes voisines de grandes agglomérations voient leur prix chuter de façon significative. Par contre, comparé aux tarifs des années précédentes, le prix de l’immobilier français connaît une tendance baissière généralisée.

Les promoteurs immobiliers peuvent être néanmoins rassurés, car il n’y a pas d’effondrement de prix.

Vous aimerez aussi...