Le régime fiscal du dispositif Pinel

Le dispositif d’incitation à l’investissement locatif Pinel vous permet d’investir dans un logement neuf, et de réduire vos impôts. Présentation d’un régime fiscal favorable qui a su séduire les investisseurs au premier semestre 2015.

Quelles conditions à respecter en loi Pinel ?

Tous les contribuables français souhaitant réduire le montant de leur impôt peuvent investir dans un logement neuf éligible au dispositif Pinel. Il doit s’agir d’un bien neuf ou en VEFA qui doit être loué nu à titre de résidence principale. Le logement doit se situer dans une zone éligible sur le territoire français. Ce n’est pas possible de réaliser plus de deux investissement en loi Pinel par an dans la limite de 300 000€ et 5 500€ par m2. Afin d’ouvrir les habitations neuves à des ménages aux revenus modérés, des plafonds de ressources et de loyers ont été définis selon les zones géographiques.

Les avantages de la loi Pinel

Les avantages offerts par le dispositif ne sont pas négligeables. Si vous vous engagez à louer votre bien pour 6 ans, la réduction d’impôt s’élève à 12%, sur 9 ans à 18% ou sur 12 ans à 21%. Vous pouvez également louer votre logement à vos ascendants ou descendants, un avantage que n’offrait pas la loi Duflot.

Avant de vous lancer dans un investissement Pinel, il est important d’être vigilant où se situe votre bien, si la demande locative est assez importante dans ce secteur géograhique. Il ne s’agit pas uniquement d’être attirés par les sirènes des réductions d’impôt mais également d’investir dans un patrimoine immobilier qui sera loué tous les mois. Avant de vous lancer, vous pouvez effectuer une simulation loi Pinel 2015 mais également vous rapprocher d’un professionnel de l’immobilier qui saura vous aider.

Vous aimerez aussi...