S’assurer contre les loyers impayés

Investissement locatif : s’assurer en cas de loyer impayé

Tout propriétaire peut aujourd’hui s’assurer contre les loyers impayés et des dégradations survenues dans le logement.

Rappels :

La garantie loyers impayés a pour but de faire face aux soucis financier d’un locataire. L’assurance loyer impayé assure les possibles détériorations et les dépenses juridiques. Une protection bien efficace pour votre investissement locatif !

Pour sécuriser les impayés de locataire, choisissez une garantie spécifiquement élaborée pour cela ! Contractée auprès d’une société de garantie, elle vous couvrira des locataires solvables présentant moins de risques. C’est ce qu’on appelle plus communément la garantie loyers impayés (GLI).

La garantie marche, si le locataire répond à des conditions de ressources, et propose des pièces justificatives (bulletin, avis de taxation, etc.) et rempli la fiche d’information assurances loyer impayé : l’agrément garantie loyer impayé.

La garantie des risques locatifs

L’assurance loyers impayé ou GRL – Garantie des risques locatifs – permet aux propriétaires d’être couvert d’une part, comme son nom l’indique, en cas de loyers non réglés, d’autre part en cas de dégradation du logement. Cette assurance prend en outre les frais de la procédure que le propriétaire pourra engager contre le locataire. Jusqu’à 70 000 € peuvent au total être versés par l’assurance pour les loyers et la procédure, 7 700 € pour les dégradations d’un appartement non meublé.

Cette Garantie des risques locatifs concerne les logements loués, sauf en cas de sous-location. Elle exclut également les locaux commerciaux et professionnels, ainsi que les logements sociaux. Les conditions sont les suivantes : L’assurance loyer impayé peut-être souscrite pour tout logement dont le loyer n’excède pas 2000€, souscrite pour un locataire entrant dont les revenus sont au moins de deux fois le montant du loyer, ou pour tout locataire présent depuis six mois et pour lequel il n’y a pas eu d’incident de paiement durant deux mois consécutifs.

La garantie loyers impayés

Si la GRL est réglementée par l’Etat, dans l’idée de favoriser l’accès au logement, une autre assurance, la GLI, ou Garantie loyers impayés, est elle plutôt destinée aux bailleurs dont les locataires ont une situation fixe. Elle peut en effet être souscrite pour des locataires dont les revenus sont au moins équivalents à trois fois le montant du loyer. Cette condition ne s’applique plus au bout de six mois – à condition qu’il n’y ait eu aucun impayé ou retard. Attention toutefois, il y a une période de carence de six mois pour toute assurance loyer impayé souscrite passés quinze jours après la signature du bail.

La garantie Protection Juridique :

Complémentaire de la garantie loyers impayés, elle vous défend à l’occasion de tout litige survenant dans votre vie de bailleur (avec le locataire, le gardien, etc). Elle prend en charge les frais de procédure et d’avocat dans la limite du plafond spécifique (barème). Vous bénéficiez de l’assistance juridique pour votre gestion locative.

Les conditions réclamées

On pense qu’un locataire a un bon profil au moment où ses salaires sont au moins trois fois supérieurs au montant du loyer avec un contrat de travail période non définie. Si le locataire ne rentre pas dans les facteurs de l’assurance, dans ce cas, la Garantie des risques locatifs pourra le garantir (voir GRL).

Les tarif assurances loyer impayé varient d’une société d’assurance à l’autre entre 3 et 5 % du montant des loyers.

Vous trouverez différents comparatifs ou différentes solutions d’estimation de devis en ligne sur des sites spécialisés. Il vous suffit pour cela d’aller sur votre moteur de recherche préféré et d’effectuer des recherches autour des mots clés associés à vos critères. Exemples :

  • Comparatif garantie loyers impayés ;
  • Simulation assurance loyers impayés ;
  • Tarif garantie des risques locatifs ;
  • Assurance loyer impayé en Sci.

Vous aimerez aussi...