Le concept de protection par occupation de personnes

Un nouvel article (article 27 quinquies) a été voté le 19 février par le Parlement français au sein de la Loi Boutin.

Celui-ci rend possible le placement temporaire de résidents dans des locaux inoccupés.

Cette initiative, qui s’inspire d’une expérience similaire aux Pays-Bas, vise à concilier la demande d’hébergement temporaire avec la protection d’immeubles provisoirement vacants.

Ce concept de placement temporaire de résidents dans des locaux inoccupés doit permettre :

  • Aux pouvoirs publics français de procurer une habitation temporaire située dans des lieux qui sinon resteraient inutilisés – dans des bureaux, des magasins, des écoles ou autres biens immobiliers.
  • Aux propriétaires de trouver une solution pour minimiser tous risques de dégradation naturelle, de vandalisme et de squat, jusqu’à ce qu’une destination finale soit trouvée aux locaux.
  • Aux résidents temporaires de bénéficier de faibles prix d’hébergement (certains résidents peuvent aussi apprécier le fait de se déplacer dans plusieurs types / lieux de résidence).

Les parlementaires français ont été convaincus par ce concept qui concilie les impératifs de préservation du patrimoine, de qualité de vie locale et d’offre d’hébergement.

Le vote de cette loi, donne maintenant la possibilité aux entreprises de mettre en place un ensemble de services de gestion des biens inoccupés.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 11 mars 2009

    […] Lancelot France est la filiale française du groupe européen Camelot Property Management Ltd, spécialiste de la protection et préservation de biens inoccupés. […]

  2. 18 janvier 2010

    […] Nous vous parlions dans un précédent article du concept de placement temporaire de résidents dans des locaux inoccupés. […]