Quelles assurances pour un achat immobilier ?

Vous avez prévu de faire une acquisition immobilière sous peu. Enfin, vous serez chez vous, dans votre sweet home. Plus de loyers ! Du moins, c’est ce que vous pensez. Car selon le bien que vous aller acquérir, il vous faudra encore régler quelques menues dépenses, à commencer par les assurances.

Comment ça marche ?

Pour débuter, vous allez sans doute devoir en passer par un crédit immobilier auprès de votre établissement bancaire. Rares sont les personnes qui bénéficient de l’intégralité de la somme leur permettant d’acheter un appartement ou une maison. D’ailleurs, même si vous l’aviez, il vous serait certainement conseillé d’emprunter pour votre prêt, et de placer vos liquidités. Cela vous rapporterait sans doute un peu plus à vous, mais surtout, votre banque y gagnerait énormément. Concernant ce point, n’hésitez pas à consulter cet article.

En contractant votre prêt immobilier, vous allez devoir souscrire à une assurance de prêt. Dans 95 % des cas, il s’agira d’une prime annuelle que vous paierez soit sur le capital emprunté, soit sur le capital restant du chaque année (selon les types de contrats). Ainsi, en cas de problème, c’est cette assurance qui assurera à votre établissement prêteur le paiement des mensualités. Pour les 5 % restant, il s’agit de nantissements sur des biens de valeurs ou sur des liquidités.

Et la construction ?

Si vous décidez de faire construire votre habitation, il vous faudra bien vérifier que les entreprises intervenant sur votre chantier soient couvertes par leurs assurances responsabilité civile professionnelles, ou assurances décennales, voire, pour le cas des constructeurs, qu’ils soient bien assurés par un garant.

Une fois que vous êtes enfin rentrés chez vous (enfin, dans la maison de votre banque tant que l’emprunt est en cours…), le jeu des assurances n’est pas terminé. Comme lorsque vous étiez locataires, vous devrez souscrire à une assurance habitation, afin de protéger les personnes et les biens dans votre propriété.

Dans le cas des appartements, vous devrez également vérifier le contrat d’assurance de la copropriété. Cotisation annuelle à laquelle vous participerez d’ailleurs, puisque vous réglez des charges de copropriété. Donc, si l’on résume, la seule vraie différence entre un locataire et un propriétaire, en termes d’assurances, c’est l’assurance sur le prêt. En effet, l’assurance habitation (MRH) est la même dans les deux cas, et les autres assurances sont souscrites par des tiers. Et même si vous vous devez de vérifier la validité de ces contrats, vous n’avez pas à les souscrire vous-mêmes.

Beaucoup s’aventurent seuls dans ce secteur sans y comprendre grand chose. L’idéal est de se rendre chez son agent d’assurances que vous habitiez dans le 37 (comme AGEA) ou à l’autre bout de la France.

Vous aimerez aussi...